MRC
Jardins-de-napierville

La MRC en chiffres

Population
32 755 habitants[1]
Familles
8 050 familles
Âge moyen :
41 ans
Total des logements privés
11 860
Densité de la population au km2
37,8
Revenu total moyen des ménages en 2015
74 395 $[2]

Le territoire de la MRC des Jardins-de-Napierville est situé à 97,7 % en zone agricole. Il recèle d’importants bassins de sols organiques et jouit de conditions climatiques exceptionnelles, ce qui lui confère la réputation de « Jardin horticole du Québec ».

Au-delà de la représentativité de son territoire agricole, soulignons que la MRC des Jardins-de-Napierville possède également les atouts suivants :

  • 50 % de la production maraichère du Québec (en valeur marchande);
  • 1/3 des superficies québécoises dédiées à la production de légumes de champs grâce au plus important bassin de terres noires en culture de la province (10 076 ha comparativement à un total de 150 ha de serres au Québec);
  • La MRC possède 9 % des fermes situées en Montérégie, mais celles-ci sont responsables de près de 30 % du PIB régional provenant de l’agriculture;
  • Deux types de production prédominants, soit les légumes frais (champs et cultures abritées), qui dominent en termes de revenus, et les céréales/oléagineux;
  • Des revenus totaux de 300 M$ (2016) pour le secteur agricole, dont 56 % proviennent des légumes de champs et cultures abritées;
  • Une expertise reconnue en lutte intégrée1, santé des sols, gestion de l’eau et automatisation;
  • Un positionnement géographique très avantageux près de la frontière américaine et des grands axes nord-sud et est-ouest (Ontario et Maritimes).

Le territoire Plaque tournante nord-américaine

La MRC des Jardins-de-Napierville est incluse dans la grande région sud de Montréal. Bornée par la frontière canado-américaine, la MRC compte deux postes de douane sur son territoire : l’un sur l’autoroute 15 à Saint-Bernard-de-Lacolle et l’autre sur la route 219 à Hemmingford. Celui de Saint-Bernard-de-Lacolle est le plus important du Québec et le quatrième du Canada.

Véritable plaque tournante des échanges commerciaux canado-américains, Les Jardins-de-Napierville fait partie d’un immense marché incluant le Québec, l’Ontario, les provinces de l’est du Canada et tout le nord-est des États-Unis. Sa situation privilégiée lui confère une position commerciale clé et lui permet de rayonner jusqu’aux grands pôles économiques tels Toronto, New York, Boston, etc.

À moins de 40 km de Montréal, la MRC des Jardins-de-Napierville profite d’un environnement économique dynamique et peut compter sur un marché local de quelque 2 500 000 consommateurs.

Démographie et vitalité économique

Population de la MRC DES JARDINS-DE-NAPIERVILLE par municipalité en 2021

Municipalité

Indice de vitalité économique (n)

Revenu total médian des particuliers de 18 ans et plus ($)

Taux de travailleurs de 25-64 ans (%)

TAAM de la population sur 5 ans (pour 1000)

Quintile

 

Saint-Rémi (Ville) 11,6510

41 634

78,6

23,0

1

Napierville 9,2454

42 186

78,9

12,9

1

Saint-Michel 17,2761

45 961

82,8

26

1

Sainte-Clotilde 16,5483

39 945

75,5

75,6

1

Sherrington 8,7071

38 319

77,2

24,4

1

Saint-Jacques-le-Mineur 18,1092

45 404

80,3

36,0

1

Saint-Cyprien 6,7762

41 031

76,9

10,1

1

St-Bernard-de-Lacolle 1,2978

36 948

74,4

4,3

3

St-Edouard 4,4325

42 697

80,2

-0,3

2

Hemmingford (Canton) 2,0945

35,809

73,0

11,7

2

Hemmingford (Village) -2,1555

32 886

69,0

6,4

4

 

 

Municipalité

Indice de vitalité économique (n)

Revenu total médian des particuliers de 18 ans et plus ($)

Taux de travailleurs de 25-64 ans (%)

TAAM de la population sur 5 ans (pour 1000)

Quintile

 

Jardins-de-Napierville 11,0921

41 071

78,1

22,3

1

En considérant que le 1er quintile est l’indicateur le plus élevé en ce qui a trait à l’indice de vitalité économique, la MRC des Jardins-de-Napierville se retrouve en excellente position.

[1] Décret 1836-2023, Gouvernement du Québec

[2] Ces informations proviennent du Recensement de la population 2021 de la MRC des Jardins-de-Napierville réalisé par Statistique Canada